Comment sélectionner son réseau de franchise

Vous avez décidé de rejoindre un réseau dans un des nombreux secteurs couverts par la franchise et vous avez choisi votre activité.  Le stade suivant sera de sélectionner parmi des dizaines d'enseignes celle qui répondra à vos critères : rationnels bien sûr (notoriété, stratégie, financiers, etc…) mais aussi humains comme la relation franchiseur/franchisé ou une forme d'organisation qui vous convient. Quelques conseils pour bien cerner les critères de base.

Premier stade : le défrichage

Avec plus de 1 700 réseaux de franchise et assimilés en France, vous aurez l'embarras du choix. Aussi faut-il établir des critères de base. Ne pas choisir uniquement en fonction du nombre de franchisés ou des performances économiques nationales ou internationales, vous n'aurez qu'une vue tronquée de l'entreprise qui existe par ses résultats financiers certes mais aussi par sa stratégie de développement et les hommes qui la composent.
Vous pouvez aller le site ac-franchise.com ou acfranchise.TV. Vous y trouverez des informations sur l'historique des réseaux, leurs nombre de sites, le chiffre d'affaire, leurs implantations en France et à l'étranger, etc… Autre source, ouvrir-commerce-associe.com ainsi les salons spécialisés dans la franchise et la création d'entreprise . Après avoir sélectionné quelques réseaux (pas plus de 3 ou 4), il faut alors creuser.

Consultez notre annuaire de la franchise et sélectionnez le ou les réseaux qui vous correspondent.

Derrière les chiffres, la visite sur le terrain

Les chiffres représentent le premier stade d'information mais restent globaux. La deuxième étape consiste à vérifier certaines données sur le terrain, des critères importants pour juger de la stabilité d'une enseigne. Premier point, le turn over des franchisés et combien sont là depuis plus de 10 ans. Dans un réseau ancien (plus de 30 ans) , des arrêts d'activités peuvent correspondre à des départs en retraite Par contre dans un réseau jeune, un turn over important peut démontrer une croissance trop rapide et non maitrisée. Un réseau ne peut espérer se développer raisonnablement au-delà de 5 à 6 ouvertures annuelles ; sinon, plus d'assistance suffisante, des franchisés livrés à eux-mêmes.
Se faire une idée précise, passe donc par la visite de franchises. Attention, Visiter un établissement qui n'a rien à voir avec vos projets ne vous donnera qu'une information sur la relation franchiseur/franchisé, les autres paramètres étant trop éloignés (CA, zone d'influence, clientèle, panier moyen, etc)
Soyez honnête et dites au franchisé pourquoi vous êtes là. Vous pourrez alors estimer facilement l'attachement des franchisés à leur réseau et comment il est organisé.
A ce stade, vous pouvez vous porter candidat et rencontrer les têtes de réseau. Si le courant passe, que vous avez l'apport personnel, vous pourrez alors aller plus loin. Si vous avez des réponses vagues sur les ouvertures et fermetures des 2 dernières années, sur le taux de marge précis ou la formation, soyez prudent. Un bon franchiseur doit être transparent avec ses futurs candidats.

Etape suivant : analyser le DIP

C'est le DIP (document d'information précontractuel) qui doit vous informer sur ce réseau. les chiffres-clés comme les coordonnées bancaires, la liste de tous les franchisés y compris ceux qui ont quitté le réseau récemment, l'analyse du marché sur lequel vous allez opérer, les deux derniers bilans de l'entreprise, etc..Si vous n'êtes pas un spécialiste des chiffres – vous pouvez vous lancer en franchise grâce à des qualités de commercial, de manager ou de technicien – faites analyser ce DIP par un expert-comptable spécialisé en franchise. Les capitaux du franchiseur : propres ou appartenant à des fonds d'investissement ? Dans ce dernier cas, il peut être cédé sans que le franchisé le sache. Et la marque ? Appartient-elle au franchiseur ou est-il distributeur ?
Pour plus de précisions, consultez notre article "Exploiter le DIP pour bien choisir sa franchise"

A ne pas oublier : les plus d'un réseau

Tous les réseaux proposent une formation initiale  et une formation continue. Comparez-les (entre quelques jours où quelques semaines, cela se mérite). Quelle est l'assistance à l'ouverture, et le rythme annuel de visites de l'animateur.
Le soutien technique et logistique diffère d'un réseau à l'autre ; selon votre approche du métier, vous serez plus ou moins sensible à une forte présence ou au contraire le strict nécessaire.

Pour plus de précisions, consultez notre article "La formation du franchisé par le franchiseur, un devoir"

Au-delà des stratégies et bilans chiffrés, votre choix sera personnel et dépendra de votre expérience, de l'organisation proposée par un réseau et des rencontres que vous ferez.

Articles similaires

Devenir franchisé ou reprendre une entreprise existante ?

par MA - un mois

Dans un projet d'entreprenariat, on peut se demander si l'on souhaite le faire en s'adossant au savoir-faire d'une franchise ou en reprenant une entreprise déjà existante. Quels sont les points à prendre en compte pour choisir entre...

Comment relancer un franchiseur ou compléter et renvoyer votre demande de contact

par Jean Samper - 2 mois

Lorsqu’un franchiseur ne vous a pas répondu dans les 15 jours vous pouvez vous-même le relancer. De même, vous pouvez désormais corriger, modifier, compléter et renvoyer vos demandes.     Comment faire ? Allez sur votre compte ...

La transparence, clé de réussite de la franchise

par HK/DA - 3 mois

Bénéfique autant pour le franchiseur qui augmente ses parts de marché sans avoir à gérer par lui-même de nouveaux points de vente que pour le...

Informations clés

  • Crée le: 02/09/13 02:00

Les franchises qui recrutent