La franchise, pourquoi pas, même si vous êtes déjà un commerçant indépendant ?

Vous êtes indépendant et gérez votre commerce seul ou en famille. L’idée de rejoindre un réseau de franchise vous a déjà tenté sans jamais se concrétiser. Pourtant ne plus être seul et pouvoir vous projeter dans un autre système, tenter autre chose, cela vous tente. Aujourd’hui le contexte économique est difficile, être un indépendant Isolé devient plus risqué. Rejoindre un réseau de franchise mérite d’être étudié. Mieux vaut balayer les à priori que vous pourriez avoir. Mais une chose est sure, si vous avez l'habitude de tout décider seul vous devrez changer de mode de fonctionnement et d’habitudes ancrées depuis des années. Bref, vous remettre en question.

En tant que professionnel dans votre métier et peut-être propriétaire de votre fonds de commerce, vous avez en main 2 atouts majeurs. Pourtant vous devez vous poser la question légitime- au-delà de ces atouts importants voire majeurs- est-ce-que je pourrais me plier à des règles et modes de fonctionnement après des années d’indépendance totale ? Quelques réponses ou au moins des pistes de réflexion.

Les avantages d’avoir l’emplacement et la clientèle

Un candidat qui posséde déjà son local est un vrai plus pour un franchiseur surtout dans des métiers où les emplacements sont durs à trouver, sachant qu’il devra correspondre aux critères du concept. Les types d’emplacement les plus recherchés et donc où le fait d'en posséder un est un énorme plus, sont :
- les rues piétonnes, ou les rues à shopping (commerces continus et variés) dites N°1
- viennent ensuite les perpendiculaires aux rues N° 1 qui sont souvent appelées 1 bis.
Bien entendu un local doit correspondre à une zone de chalandise en adéquation avec le concept, etc… mais posséder un local adéquat c’est un vrai plus …

Vous avez aussi l'avantage de connaitre le métier de commerçant et votre clientèle : encore des forces à mettre en avant. Même si vous devrez suivre la formation initiale du réseau, il est évident que vous n’aurez pas à apprendre les bases de la gestion d’un point de vente, l’accueil de la clientèle, , etc… autant d’atouts qui vous permettront de démarrer plus vite sur des bases plus solides.

Une nouvelle dynamique et des outils d’aujourd’hui

Etre dans un réseau n’est pas incompatible avec l’indépendance (c’est un fait, juridiquement et fianncièrement). L'avantage est qu'on n'est plus un indépendant ISOLE mais il faut pouvoir s’adapter : échanges, adaptation, écoute et remise en question de méthodes personnelles !
Les franchiseurs vérifient dès les premiers entretiens si le futur franchisé est en capacité d’aborder son métier autrement et accepte la critique positivement. Tout dépend aussi du motif avoué (ou inavoué) de la volonté de rejoindre un réseau : la baisse du chiffre d’affaires ne suffit pas comme motivation. Il faut être persuadé que la marque est fiable et qu’elle mérite de prendre des risques. 

En qualité d’indépendant isolé, le choix des produits, la marge, l’approvisionnement, les promos, les stocks, : tout est fait par vous avec comme seul point de repère uniquement les résultats des années précédentes. D’où la difficulté de se projeter à plus de quelques mois dans un contexte où tout bouge rapidement.

Avec une marque nationalement connue, vous aurez une nouvelle clientèle en profitant de la notoriété de la marque et des chiffres de base déjà réalisés dans d’autres points de vente du réseau analogues au votre. Vous bénéficierez d’une centrale d’achat plus performante en termes de tarifs et d’une logistique étudiée.
A votre disposition, des outils de gestion qui vous feront gagner du temps que vous pourrez alors consacrer à vos clients. De nouveaux produits, un agencement adapté, des offres promotionnelles clé en main…. Tous ces avantages permettent d’augmenter les bénéfices car les frais sont mutualisés.
Ajoutons à cela la communication et la visibilité de la marque via les nouveaux canaux de vente et les réseaux sociaux : votre commerce sera connecté.
Évidemment vous serez audité et devrez vous soumettre à des règles. Vous aurez peut être parfois l’impression de perdre un peu de votre liberté mais ce contrôle n’a qu’un seul but : vous aider à progresser. Vous gardez votre indépendance de chef d’entreprise  (l’ingérence d’un franchiseur est interdite par la loi) mais aurez à rendre des comptes à d’autres qu’à vous.

Alors à vous de vous analyser et peser le pour et le contre en fonction de votre personnalité et des performances du réseau visé par rapport au marché.



Articles similaires

Multi-franchise ou Pluri-franchise, comment faire le bon choix ?

par HK - 12 jours

Le modèle de la franchise offre des opportunités de développement quasi infinies. Iil vous est possible de nouer un nouveau partenariat avec votre premier franchiseur et de devenir ainsi multi-franchisé de l’enseigne. Vous pourrez également faire ...

Carrière : Êtes-vous fait pour la franchise ?

par Jean Samper - 30 jours

Ils seraient plus de 6 millions à rêver de créer leur entreprise en France. Pourtant, peu osent franchir le pas. Souvent par peur du risque. Or, la franchise peut être un bon moyen de se rassurer. « J'avais envie de créer mon entreprise, mais sans...

Le sens des affaires, un atout pour se lancer en Franchise aussi

par MA - un mois

Pour réussir en entreprenariat et notamment en franchise, on parle souvent du sens des affaires: ce cocktail d'aptitudes acquises et de capacités innées qui nous pousse vers l'avant et nous permet de réussir. Mais que signifie vraiment d'avoir le ...

Informations clés

  • Crée le: 17/02/16 07:24

Les franchises qui recrutent