La vitrine du magasin : le premier outil de prospection

Pour un client lambda faisant son shopping en ville, la vitrine est le premier élément d'approche qui va attirer ou non son attention vers une enseigne. Le lèche-vitrine n'est pas un mot vain, car si ce client jette un regard, il va avoir aussitôt deux réactions, passer son chemin ou s'arrêter. S'il s'arrête, c'est que votre devanture aura accroché et qu'il sera alors enclin à passer la porte. Une partie de la prospection  client est en marche.

Comment créer une vitrine attirante ?

Attirer l'œil, susciter l'intérêt, se renouveler tout en gardant son identité sont les challenges d'une devanture réussie. Pour cela, vous pouvez faire appel à un(e) étalagiste-styliste, scénariste avec des coûts plus ou moins élevés et investir dans du matériel  utilisé une fois mais qui peut faire beaucoup pour le trafic dans le magasin. Même si cela est difficile à chiffrer, tout le monde connait les vitrines animées de Noêl des grands magasins qui sont le symbole de la vitrine vivante et communicante .
Les matériaux évoluent en fonction des modes : aujourd'hui, l'aluminium et le métal cohabitent avec le bois chaleureux qui donne de la chaleur. Cela peut constituer le fond de votre vitrine qui devra ensuite montrer deux ou trois éléments cles, symbole de votre marque. Ne pas vouloir montrer trop de produits mais plutôt un ou deux produits phares dans un environnement symbolique. Par exemple, si vous êtes une enseigne de franchise de produits textiles sportswear, présenter deux ou trois modèles représentatifs de la collection sur une image ville en mouvement. Ne pas oublier les informations basiques mais vitales pour un client avant de passer la porte : les horaires d'ouvertures, les moyens de paiement, les services plus – retouches, crédit, etc…

L'éclairage : mise en valeur de la vitrine et vue claire et distincte à l'intérieur.

La lumière est déterminante et doit permettre au client d'être attiré visuellement vers l'intérieur. Aujourd'hui, les éclairages LED sont peut énergivores et permettent une palette d'éclairage très vaste pour créer une ambiance chaleureuse. Les spots sur rail offrent de nombreuses possibilités pour cibler un produit ou un élément de communication comme la marque ou le slogan par exemple.
Par contre, les halogènes pour les éclairages extérieurs sont à proscrire si vous devez vous équiper ou renouveler votre matériel. Ce sont de grands consommateurs d'énergie et ont tendance à « suréclairer » et donc minimiser les autres formes d'éclairage.

Eviter la surabondance de signes différents qui vont s'annuler les uns les autres

C'est humain, un commerçant aura envie de montrer un maximum de choses dans sa vitrine et c'est la chose à ne pas faire. La surenchères d'éléments (produits, couleurs, photos, graphisme, logos,etc..) donne une image brouillée de votre magasin. Sans être minimaliste, il faut savoir qu'au-delà de 3 ou 4 éléments, l'œil ne peut pas tout saisir et comprendre. De même, si trop de produits présentés brouillent la compréhension (marque/produit), faire de l'esthétisme et du minimaliste au point de ne présenter que du vide (même si l'ambiance couleurs et l'éclairage sont sublimes) n'est pas conseillé pour faire du trafic en magasin.
N'oubliez pas que le but de votre vitrine est de donner envie d'entrer. Après, reste à démontrer dans le magasin que la vitrine reflète bien votre enseigne. c'est une autre approche qui doit répondre à la promesse de la devanture en termes de produits, prix, conseils et services.

Lisez aussi : Les vitrines en évolution

Articles similaires

Définir ma zone de chalandise

par Dominique Deslandes - 7 jours

Vous devrez vous intéresser à la zone géographique qui sera impactée par l'ouverture de votre point de vente. Certains critères sont à vérif...

Une nouvelle dimension pour les animations en magasin

par Martine Malaterre - 9 jours

Séduire le consommateur via des animations magasin n’est pas nouveau et a toujours fait partie du marketing. Cependant, face aux exigences d’un client multicanal et hyper-connecté, ces opérations avaient été un peu délaissées.

Maroc : le royaume du low cost chic

par HK - 3 mois

Tati, Kiabi, LC Waikiki, nombreuses sont les marques dites low cost qui déploient leur réseau de franchise au Maroc. Un déploiement souvent ...

Informations clés

  • Crée le: 07/10/13 02:00

Les franchises qui recrutent