De salarié (cadre) à franchisé, une aventure à part entière

La reconversion tente tous les ans de nombreux cadres lassés de leur quotidien professionnel. Près d'un cadre supérieur sur deux déclare "vouloir" lancer son projet et devenir son propre patron. C’est deux fois plus que la moyenne des Français (25%).
La franchise, forme entrepreneuriale considérablement attractive, constitue une solution à envisager.

Certains cadres ressentent même le besoin de changer complètement de domaine d'activité. Chose qui devient plus facile en devenant franchisé puisqu'il y a un transfert de savoir-faire, qui se fait du franchiseur au franchisé, pour que ce dernier ait en main toutes les compétences requises pour réussir dans le domaine souhaité.

La franchise, une opportunité notamment pour se reconvertir à 360 degrés

Beaucoup de personnes ressentent le besoin de sortir de la relative "monotonie" du quotidien du salarié et de devenir indépendant. La franchise s'avère être une bonne solution pour se reconvertir, surtout lorsqu'on veut se lancer dans un domaine d'activité tout à fait différent.

L'avantage avec la franchise, c'est qu'elle nous propose une formation et un accompagnement au démarrage (stages pratiques, conseils juridiques, fiscaux ou commerciaux, outils et supports...) mais également en continu afin de nous offrir tous les moyens nécessaires pour réussir.


La franchise permet également d'avoir un retour rapide sur investissement. Même si certains retrouvent une situation à peu près équivalente à celle qu'ils avaient en tant que salarié, ils ont tout de même gagné en autonomie et en indépendance.


Lorsqu'on devient franchisé, on bénéficie également de la notoriété d'une marque et de la force d'un réseau. Résultat, bien que l'on soit indépendant, on ne se sent pas seul et on sait que l'on peut toujours compter sur sa tête de réseau en cas de soucis.

En effet, même si la franchise n'est pas une garantie, elle limite sérieusement les risque d'échec, encore un atout en faveur de ce modèle qui n'a pas fini de prouver son succès.

Attention aux sacrifices !

Attention cependant aux inconvénients, car il y en a bien quelques uns! A commencer par le fait qu'en passant du statut de salarié à celui d'indépendant, notre rythme de vie risque de beaucoup changer. D'importants changements au niveau des horaires peut avoir lieu.

Même si les cadres supérieurs sont habitués à travailler à un rythme assez soutenu, un franchisé qui est en réalité un chef d'entreprise sera encore plus impliqué et accordera encore plus de temps pour faire réussir son projet.
 

Il est aussi fort probable de se retrouver avec une rémunération moins importante au moins au début. L'étude FFF Banque Populaire a également révélé que
44% des franchisés estiment mieux gagner leur vie qu’un commerçant isolé et 34% mieux gagner leur vie qu’un salarié. Sans oublier qu'on capitalsie la valeur de l'entreprise créée.

La question à se poser avant de se lancer : Quel prix sommes-nous prêts à payer pour notre indépendance ? 

Articles similaires

La formation, élément incontournable pour adhérer à un réseau de franchise

par Dorsaf Maamer - 5 mois

En franchise, la formation est essentielle pour permettre au futur franchisé de maîtriser son nouveau métier. Le franchiseur est tenu de tran...

Comment bien choisir sa franchise ?

par ST - 7 mois

C'est un moyen efficace de rester indépendant tout en accédant à une activité bénéficiant de l'image de marque, de l'expertise, d'un accompagnement et du soutien d'un réseau. De son côté le franchiseur donne un certain nombre d’informations quant ...

Investir en franchise : est-ce rentable ?

par JD - 7 mois

Quand on parle de la franchise, on entend souvent dire qu'il faut des moyens importants. Qu'en est-il réellement ? Il faut en général apporter de 30 à 50 % de l'investissement total mais ceci correspond en fait à des investissements pour la plupar...

Informations clés

  • Crée le: 23/10/17 04:04

Les franchises qui recrutent