Etre plurifranchisé ou multifranchisé

Ouvrir plusieurs points de vente en franchise pour accroître ses bénéfices, cela paraît simple. Certaines conditions sont cependant à respecter pour les "collectionneurs d'enseignes".

Multiplier les ouvertures de magasin est souvent le résultat d'une opportunité : constat d'une réussite pouvant être démultipliée, marché à développer, pas de porte disponible...  Multiplier les points de vente :
- sous la même enseigne, c'est la multi-franchise,
- ou dans des réseaux différents, c'est la plurifranchise.
C'est une démarche naturelle pour de nombreux franchisés. 20 % d'entre eux déclarent posséder au moins deux magasins en France.

Cela permet de rationaliser certains coûts comme l'embauche d'une secrétaire ou la gestion des stocks. C'est un système qui peut en effet réduire les immobilisations. Autre avantage, cela apporte la réelle possibilité de négocier de meilleures conditions de vente avec les fournisseurs extérieurs au réseau.

La plurifranchise

La plurifranchise permet de diviser les risques. Ainsi dans le prêt-à-porter, des différences de style d'un magasin à l'autre sauvent parfois la recette globale. Vous pouvez aussi investir dans un tout autre secteur d'activité, histoire de ne pas mettre tous les oeœufs dans le même panier. Cela permet de lisser les cycles économiques avec des activités parfois complémentaires dans leur fonctionnement.

La multifranchise

Pour certains multifranchisés, cela donne plus de moyens en termes de publicité, par exemple si vous avez deux points de vente à des points extrêmes de votre zone de chalandise, votre communication sera plus performante. Pour la plupart des franchiseurs, le multifranchisé doit avoir affiché des résultats positifs avant d'ouvrir une boutique supplémentaire. Le plus souvent il faut donc avoir fait ses preuves. D'ailleurs les banques accordent plus facilement des prêts pour un second point de vente si le premier est rentable. Logique, non ?

Les professionnels ont tendance à mettre en garde le franchisé qui souhaite investir dans un second magasin. Parfois la réflexion n'est pas assez poussée et l'adhérent s'emballe vite pour un nouvel espace qui pourrait ne pas être au même niveau de rentabilité que le précédent.

Pour être multifranchisé il est réellement important que les relations soient bonnes avec le franchiseur. La plupart d'entre eux préfèrent confier  leurs futures implantations à des entrepreneurs qu'ils connaissent et estiment dynamiques et fiables. Certains vont même jusqu'à proposer une réduction sur les droits d'entrée pour un second investissement. Une autre forme d'incitation consiste à proposer aux franchisés des formations en principe réservées à leur personnel. Néanmoins il y a une limite, un franchiseur craint parfois que le poids d'un franchisé ne devienne trop important et finissent par prendre le contrôle d'une zone géographique.

Enfin si vous devenez pluri ou multi franchisé, vous changez de métier. Vous n'êtes plus un commerçant derrière son comptoir mais un véritable responsable d'entreprise. Vous devrez vous entourer de collaborateurs compétents et savoir déléguer certains fonctions. Il vous faudra acquérir de réelles qualités de management avec ce que cela suppose du point de vue de la gestion, de l'organisation, du suivi. Souvent il est conseillé de séparer les magasins en sociétés distinctes, cela donne au gérant une vision plus claire et évite que l'un entraîne l'autre dans un éventuel déclin.


Articles similaires

La multi-franchise : une opportunité sous conditions

par Audrey Caudron - 14 heures

Il est tentant pour un entrepreneur en franchise de profiter de la réussite de son premier point de vente pour en ouvrir d’autres dans le même réseau. Ce développement en multi-franchise (à ne pas confondre avec la pluri-franchise) peut s’avérer t...

Franchise, commission-affiliation et autres formes de commerce organisé

par Dominique Deslandes - 14 heures

Au moment de la création d'un réseau, un choix s'impose entre différents types de contrats. Mais toutes ces forme de contrats mènent en fait à un seul but : servir au mieux le client dans l’intérêt commun du vendeur et de l'acheteur. Différente...

Que devient le droit d'entrée lors du renouvellement ?

par DD - 6 jours

Lors du renouvellement du contrat de franchise, le droit d'entrée est parfois exigé à nouveau. Rarement facturé "plein pot", il correspond parfois à 50 % du montant initial, mais il varie selon les franchiseurs qui le plus souvent n'en facturent ...

Informations clés

  • Crée le: 11/09/16 10:48

Les franchises qui recrutent