La master franchise : un modèle au service de l'internationalisation des enseignes

La master franchise est sans aucun doute un moyen efficace et pertinent pour accélérer le développement d'une enseigne de franchise et accompagner son internationalisation.
Le principe ? Le franchiseur confie son concept à un intermédiaire chargé de trouver de nouveaux relais de croissance, hors de son pays d'origine, et éventuellement d'adapter le concept à un marché local.

Dans cet esprit, la master franchise est souvent le moyen d'investir un marché rapidement, à moindre coût, en s'appuyant sur un partenaire local, déjà bien implanté sur le terrain.

Et dans le cadre de l'implantation dans certains pays, à la législation plus floue et aux réseaux d'affaires bien particuliers, la plus-value est énorme : le partenaire sera notamment à même de trouver les moyens pour adapter le concept au marché local, il réduira les risques liés à l'arrivée dans un nouvel environnement et favorisera donc beaucoup plus facilement le déploiement du réseau.

Mais attention : « adaptation » ne veut pas dire « perte de cohérence avec le réseau ». Le master franchisé doit rester un représentant fidèle aux intérêts du franchiseur et garant de ses valeurs.

Angélique Panay, Iris Duprez, Aurora Figlioli

Articles similaires

La Tunisie N°1 africain pour l'environnement entrepreneurial !

par ST - 10 mois

Selon le Global Entrepreneurship Index 2018, la Tunisie est le premier pays africain en matière de qualité de l’environnement entrepreneurial, révèle l’Indice global de l'entrepreneuriat (GEI). Cet indice particulièrement intéressant pour la franc...

Quels sont les pays les plus attractifs pour créer son entreprise ?

par MA - 10 mois

Chaque année, La Banque Mondiale révèle le classement Doing Business qui classifie les pays les plus favorables aux entrepreneurs et à la création d'entreprise. L'étude a été réalisée sur la base de 190 pays et s'appuie sur une dizaine de critères...

Franchise : Le ministre de l’industrie et du commerce répond à un député

par Jean Samper - plus d'un an

Le ministre tunisien de l’industrie et du commerce, Zied Laâdhari a répondu au député Imed Daimi qui s'alarmait de la progression du nombre d’autorisations de franchise accordées par le ministère de l’industrie et du commerce, au moment où le pays...

Informations clés

  • Crée le: 05/07/09 02:00

Les franchises qui recrutent