Panne de trésorerie dans certains réseaux de franchise

Même si on peut dire qu'elle n'est pas responsable de tout, la crise financière commence à faire quelques victimes, en particulier dans les secteurs du textile et de la maison.
Dès le 1er octobre, le premier fabricant français de meubles s'est placé sous procédure de sauvegarde. Ce régime juridique lui permet de suspendre pendant six mois le paiement de ses dettes. Puis c'est au tour de Body One, chaîne de lingerie à petit prix, de se tourner également vers cette procédure. La franchise de lingerie avait déjà perdu le soutien financier de quatre banques sur cinq ces derniers mois. Pour conserver suffisamment de trésorerie, afin d'acheter les collections Marc Seroussi, elle a choisi cette porte de sortie. Une méthode également adoptée par Deshoulières, vaisselier, qui avait un manque de trésorerie lié au lancement de l'enseigne 13 à table.
Ces entreprises n'ont pas toujours réellement de difficultés, elles sont bénéficiaires. Mais la frilosité des banquiers en particulier depuis cet été les amène vers une solution juridique qui leur permet de ne pas repousser d'investissements et d'échelonner leurs dettes. 
Avec, en plus, la chute de consommation, la situation devient ingérable pour certaines entreprises. Ainsi de janvier à août, Body One a été confronté à une baisse de 2,8 % des achats de vêtements par rapport à 2007. Il en est de même sur le marché du meuble. Le fabricant français GMV Ameublement s'est de cette manière trouvé en manque de financement au moment où il devait racheter les cuisines Teisseire et a dû se placer en redressement judiciaire.
La procédure de sauvegarde peut donc  permettre à une entité de passer le cap difficile de la crise actuelle. Cela fournit une opportunité bénéfique à l'entreprise elle-même mais présente le danger de mettre en péril une partie du secteur.
Vu dans LSA N° 2063

Articles similaires

Que devient le droit d'entrée lors du renouvellement ?

par DD - 2 jours

Lors du renouvellement du contrat de franchise, le droit d'entrée est parfois exigé à nouveau. Rarement facturé "plein pot", il correspond parfois à 50 % du montant initial, mais il varie selon les franchiseurs qui le plus souvent n'en facturent ...

La multi-franchise est-elle appréciée des franchiseurs ?

par Jacques Dezitter - 4 jours

Certains réseaux privilégient ou acceptent des candidats ayant les reins suffisamment solides pour s'engager dans la multi-franchise et assurer ainsi leur développement dans un contexte parfois difficile.

Rencontrez les franchisés avant de choisir une franchise

par Sonia Tajouri - un mois

Vous avez ciblé une enseigne de franchise. Il est maintenant très important, même indispensable de rencontrer des franchisés du réseau pour avoir toutes les cartes en main avant de vous décider. Ne pas vous contenter de ceux que vous préconise le ...

Informations clés

  • Crée le: 18/11/08 01:00

Les franchises qui recrutent