Choisir une franchise jeune ou mature ? 3/7

Avantages et risques selon l'âge de la franchise
La franchise en France a vu son nombre de réseaux doubler ces dix dernières années et connaît une progression régulière. Selon les derniers chiffres de la FFF (Fédération Française de la franchise), le nombre de franchises est de 1834 et continue de progresser. Alors comment choisir le réseau qui donnera toutes les chances de réussir sachant que tous les candidats ne partent pas avec le même budget..

Choisir une franchise avec un concept éprouvé permet un retour sur investissement plus sûr en principe mais coûterait plus cher en droits d’entrée car la  marque étant connue la clientèle serait "acquise" et le concept maintes fois testés. Cela met en confiance.

Pourtant devenir franchisé un réseau jeune peut aussi réussir à condition d'avoir pris des précautions à savoir un business plan réaliste, une bonne connaissance du marché national et local et un concept qui apporte quelque chose sur son segment.

Un réseau mature : plus sûr mais les bons emplacements plus rares

Un réseau de franchise mature exigerait, selon certains, des droits d'entrée d'autant plus élevés que l'enseigne est développée et connue (NDLR : ce qui reste à prouver et nous semble une idée reçue). Le candidat doit donc disposer d'un apport personnel conséquent.

Cependant, en contre-partie de cet important droit d'entrée, le candidat bénéficie d'un bien meilleur soutien en rejoignant un réseau établi plutôt qu'un jeune réseau.
Selon la 11e enquête franchise réalisée par la Fédération Française de la Franchise et la Banque populaire, le niveau de l'apport personnel alloué au projet de création en 2014 est en moyenne de 42% du coût du projet.

Ce serait donc un peu plus souvent des profils de seniors qui investissent les réseaux matures (cadres en reconversion ou investisseurs) car ils veulent assurer l’avenir de leur projet à plus court terme. La prise de risque est limitée au maximum et le savoir-faire acquis depuis de nombreuses années donne à la marque une légitimité auprès des partenaires commerciaux et des organismes bancaires qui libèrent plus facilement des prêts car ils connaissent bien le business de l’enseigne. A contrario, lorsqu'il s'agit d'un jeune réseau, le franchisé aura plus de mal à convaincre le banquier de s'engager, puisque le concept n'a pas encore vraiment fait ses preuves.

Une marque ancienne est parfois déjà installée partout ou presque. Le risque est peut-être de ne pas bénéficier comme les premiers franchisés d’un des meilleurs sites ou d'un site dans la ville voulue.

Un réseau jeune : la réalité du marché et un business plan réaliste

En intégrant un réseau jeune, le futur franchisé doit être conscient qu’il ne bénéficie pas d'un même niveau de notoriété et de savoir-faire et qu’il devra peut être encore démontrer que le concept est bon et rentable. En effet, lorsqu'il s'agit d'un réseau déjà bien établi, la marque suffit à elle seule à attirer la clientèle grâce notamment à la communication et au marketing à échelle nationale.

L’investissement ne varie pas selon l’ancienneté et l’importance du réseau sauf si le réseau est moins exigeant ou moins prudent, ce qui arrive. Mais la marge de négociation sera plus grande si on fait partie des tout premiers franchisés. Le franchiseur cherche à développer son réseau et s’il trouve des profils correspondant bien à son concept, il pourra parfois faire des concessions sur certaines clauses. La zone d’exclusivité sera quelquefois plus étendue que celle d’un réseau mature par exemple. Le franchisé gagne également, en intégrant un jeune réseau, l'opportunité d'être un acteur principal dans l'évolution du concept mais également une relation privilégiée avec le franchiseur.

Faire acte de prudence sur l’étude de la rentabilité est à prendre en compte. Il vaut mieux mettre la barre moins haute pour tenir plus longtemps.
Faire une étude de marché approfondie est nécessaire sur le marché local (l’étude au niveau national peut être encourageante mais il faut la ramener au marché local où sera implantée le point de vente)
Il faut faire sa propre enquête sur les dirigeants, leur parcours professionnel.

Enfin, jeune franchise ou pas, il faut visiter des franchisés en activité (pas seulement ceux que le franchiseur vous conseille).  



Informations clés

  • Crée le: 07/04/17 11:28

Les franchises qui recrutent